Your web browser is out of date. For the best experience on Zimmer websites please upgrade to the latest version of Internet Explorer, Chrome, or Firefox.

Zimmer, Inc.

Système de plaques NCB® pour fractures périprothétiques du fémur Periprosthetic

La gamme de plaques à vis polyaxiales verrouillables

Le système NCB (Non-Contact Bridging/Pontage sans contact) pour fractures périprothétiques du fémur est une gamme de plaques à vis polyaxiales verrouillables conçues pour le traitement des fractures fémorales, et notamment des fractures périprothétiques du fémur. La conception innovante des plaques, associée à la technique éprouvée des plaques NCB à vis polyaxiales verrouillées, offre des solutions pour la fixation des fractures périprothétiques particulièrement complexes. Le système se compose de plaques pour l’extrémité proximale et pour l’extrémité distale du fémur et de plaques anatomiques pour la diaphyse fémorale.

Fenêtre diagonale à trois trous

Toutes les plaques périprothétiques NCB possèdent cette caractéristique de conception très particulière, une fenêtre diagonale à trois trous, qui permet de multiples options de fixation :

  • Les deux orifices décalés facilitent l’insertion des vis à proximité de la prothèse et autorisent l’ancrage bicortical.
  • L’orifice central peut recevoir des vis monocorticales, des œillets pour câble de cerclage et des câbles de cerclage.

Encoches de différentes formes

  • Pour une rigidité modérée et uniforme sur toute la longueur de la plaque
  • Meilleur cintrage de la plaque de part et d’autre des sections transversales solides, à distance des trous.

Polyaxialité

La technologie NCB permet la mise en place de vis polyaxiales avec débattement maximum de 30° et option de verrouillage par un système exclusif de bouchons de verrouillage qui se vissent dans les orifices de la plaque. Ce mécanisme de verrouillage améliore la stabilité du montage, notamment en terrain ostéoporotique.

Vaste gamme de vis

Cinq types de vis NCB sont fournis avec le système NCB pour fractures périprothétiques du fémur afin de permettre la fixation aussi bien bicorticale que monocorticale.

Concept NCB

Une fois verrouillée, la plaque périprothétique NCB s’apparente à un fixateur externe, donc sans contact avec la surface osseuse, réduisant ainsi le risque de perturbation de la vascularisation périostée. Ce concept de pontage sans contact peut également être contrôlé spécifiquement en employant des cales de 1, 2 ou 3 mm qui se positionnent dans les trous de la plaque avant l’insertion de cette dernière.

Options d’ancrage du câble

Les produits de la gamme d’œillets de cerclage Cable-Ready ® fabriqués par Zimmer ® sont compatibles avec le système NCB pour fractures périprothétiques du fémur.

Instrumentation spécifique pour les fractures périprothétiques

Le système NCB pour fractures périprothétiques du fémur inclut des mèches et guides-mèches légèrement surdimensionnés qui réduisent le risque de fissurage de la gaine de ciment lors de la mise en place des vis à proximité immédiate de la prothèse.

Plaque NCB anatomique pour diaphyse fémorale

Conception symétrique

Il existe une seule plaque pour le fémur gauche et droit.

Trous oblongs de compression

Deux trous oblongs de compression permettent 1 mm de compression.

Tendeur articulé avec trous

Un trou à chaque extrémité de la plaque permet le raccordement du tendeur articulé afin d’obtenir, si nécessaire, une compression accrue.

Plaque NCB pour extrémité distale du fémur

Angle de 95° entre l’axe de la vis distale et la partie diaphysaire de la plaque

L’orientation à 95° de l’orifice central situé à l’extrémité distale de la plaque permet d’insérer une vis parallèlement à l’articulation. Cela facilite la réduction de la fracture et la restauration de l’axe anatomique du fémur.

Réduction de la fracture

Avant le verrouillage, les vis NCB peuvent également faire office de vis de rappel. Par conséquent, les vis NCB peuvent être utilisées pour la réduction de la fracture et également pour la compression interfragmentaire, avantage que les systèmes conventionnels de plaques verrouillées n’offrent pas.